Aucune image

Les coulisses du cinéma

23 juin 2008 0

Votre ancienne en tournage : est-ce une bonne idée ? Vous vous jetez sur LVA dès qu’un article paraît sur les tournages de films ? Vous admirez les anciennes qui se prennent pour des stars ? Et vous attendez qu’un tournage vienne dans votre région pour espérer y participer ?Voici ce que vous devez savoir ! La journée de tournage type (expériences vécues) Une journée type… cela peut être aussi la nuit ! En principe, on vous fixe une heure de rendez-vous : «Sur place», disent des techniciens. Parfois, cette heure peut-être spécifique ou la même que celle des figurants : lorsque les autos viennent pour les scènes de rue et “travailler” en même temps que les piétons. Le “régisseur voiture” place alors les véhicules. Mais le “prêt à tourner”survient généralement 2 h après, le temps que tout le matériel ait été installé. Le “chef déco”, lui, a fait placer les voitures selon sa répartition, pour avoir un “visuel équilibré”. La “mise en scène” arrive ensuite et étudie les déplacements caméra. Elle demande aux conducteurs de mettre les autos en cohérence avec le mouvement des acteurs… Article complet dans LVA n° 1323, disponible en kiosque le jeudi 26 juin 2008. Photo :Jean-François Berthe

Aucune image

Circuit de Reims-Gueux

13 juin 2008 0

faut-il classer ou démolir ? Sympathisants, parents, amis, on se bouscule au chevet du circuit de Gueux… dont le sort est loin d’être réglé. Va-t-on vers un classement ? Il n’y a pas si longtemps, on se mobilisait pour la préservation de l’anneau de Montlhéry, qui paraissait en grand danger. Va-t-il falloir réitérer l’opération à Gueux ? La question revient sur le tapis, d’autant que la municipalité vient de changer de bord. Créé en 1926, le circuit rémois a d’abord connu des compétitions locales, avant de prendre une dimension mondiale avec le Grand Prix de l’ACF à partir de 1932. Les dernières compétitions à Gueux remontent à 1969 pour l’automobile et à 1972 pour les motos. A partir de cette date, le circuit tombera dans une longue période d’oubli tout juste pondérée par le fait que cet anneau initialement routier reste ouvert à la circulation. Selon un rythme presque régulier, plusieurs projets ont été déballés : musée, école de pilotage, tous abandonnés par manque de moyens ou inertie locale. Une première tentative de grande manifestation lancée par Jean-François Rageys avait suscité la remise en peinture du pavillon des contrôleurs André Lambert, mais sans suite. Un élément déterminant est intervenu en 2000 avec le rachat des terres du circuit, soit une trentaine d’hectares, par la mairie de Gueux. Ce statut communal sera le déclencheur, l’association des Amis du circuit se lançant à corps perdu dans le nettoyage et la remise en peinture progressive du circuit : tribunes, tour de contrôle, stands, paddocks… Article complet dans LVA n° 1320, disponible en kiosque le jeudi 5 juin 2008. Photo : Michel ROUX

Aucune image

La Locomotion en fête (Essonne)

13 juin 2008 0

Opération escargot sur le tarmac A l’heure où marins-pêcheurs et transporteurs manifestent contre le coût du gazole, le succès de la Loco en fête à La Ferté-Alais, les 7 et 8 juin, a quelque chose de rassurant. La véritable fête de la condition ouvrière et agricole, ce n’est pas à La Courneuve qu’elle se passe, c’est à La Ferté-Alais en Essonne ! Un week-end complet, les camionneurs renfilent la salopette et font tourner leurs vieux bahuts, les scieurs de long débitent des planches à la sueur de leur front, les sabotiers sabotent, les boulangers de l’armée pétrissent, les pressoirs pressent et tout une palanquée de moteurs industriels aux carburants les plus divers poussent leurs volutes de fumée au rythme lancinant de leur unique piston. Immanquablement, ça sent l’huile chaude, la sciure, parfois le charbon et sous le béret ou la casquette douteuse, les visages sont souriants. Cela rappelle “The Great Dorset steamfair”, la grande foire à la vapeur du Dorset, au sud de l’Angleterre, qui reste la référence européenne dans le genre. À La loco, on retrouve tout à fait cette atmosphère de travail devenu fête. Quel autre rassemblement est aussi éclectique, en région parisienne et même en France ? Il faut la journée complète pour voir les engins de travaux publics crapahuter dans la carrière, les militaires se mettre en ordre de manœuvre, musique en tête (la Légion étrangère et le 2e REI de Nîmes, régiment du dernier poilu Lazare Ponticelli, cette année), chiner parmi les stands de la bourse (plus typée militaire que civil), discuter avec quelques passionnés de machinisme agricole (les épouses ne sont parfois pas les moins “mordues”) et surtout suivre la grande parade sur la piste d’envol, à 17 h. Avec un peu de chance, quelques biplans décollent ou atterrissent au même moment. Il ne […]

Aucune image

17e circuit historique de Laon et de l’Aisne

9 juin 2008 0

2008 : Laon vire à gauche Pas question de toucher aux 16 km du circuit en ville qu’on adore. Mais une contrainte pratique fait qu’on roulera à gauche une partie du tracé. Les Anglais croient qu’on leur a fait une fleur : c’est le bouquet ! Le comte d’Auteroche n’est plus là pour dire qui, de la garde française ou de la troupe anglaise, se devait de tirer la première. Plus direct, et drôlement, Thierry Delerot, conseiller général du canton de Laon Sud, n’attendra pas la salve. «Il fait un temps d’Anglais, lance-t-il tout de go à une assemblée presque à moitié britannique, tant mieux, les grenouilles aiment bien l’eau !» La scène se passe dimanche midi à l’hôtel de ville, au moment du briefing des équipages. L’humour coule à flot, à la mesure des seaux d’eau qu’on s’est pris la veille pendant le rallye touristique. Le soleil pointera-t-il son nez au-dessus du circuit historique ? La réponse est oui. C’est du moins ce qu’affirmera Monsieur le maire, Antoine Lefèvre, qui n’a pas eu besoin des Anglais pour être réélu. Le Lord Mayor, qui leur avait promis un bureau de vote rien que pour eux, appréciera leur fidélité comme un plébiscite. Article complet dans LVA n° 1321, disponible en kiosque le jeudi 12 juin 2008. Photo : Philippe GUTIÉRREZ