Aucune image

Rétromobile à Paris

22 février 2007 0

Les dix jours du salon Rétromobile sont achevés. Les exposants sont épuisés, les marchands doivent renflouer leur stock vendu, et les plus de 100 000 visiteurs en gardent des souvenirs éblouis. Vivement l’an prochain ! «Tu as vu le nombre de voitures exceptionnelles, cette année ?», c’est le leitmotiv entendu dans les allées. Exceptionnelles par leur rareté (la Loraymo, exemplaire unique de Raymond Loewy sur base Lancia Flaminia), par leur taille ou leur luxe (Isotta-Fraschini landaulet Castagna, très proche de celle qui a gagné le dernier concours d’élégance de Villa d’Este, Hispano J12 Labourdette à la peinture miroir), leur palmarès sportif (Ferrari 250 GT SWB Breadvan à vendre chez Klaus Werner) leur état de restauration incroyable (la Delahaye en couverture de ce journal ou l’Alfa Romeo 1750 Zagato d’Auto Classique Touraine) ou au contraire leur état d’origine (les deux Bugatti 8 cylindres de Bruno Vendiesse ou une Mercedes 190 SL). Dix jours, cela peut paraître long, surtout pour les exposants qui doivent répondre cent fois aux mêmes questions, avec un égal sourire. Pour le visiteur, la section marchande change de physionomie tous les jours, au gré des transactions. «Vous n’aviez pas un coach Talbot, là, à la place de ce torpédo Mors SSS de 1924, d’ailleurs bien peu courant ? – Si, je l’ai vendu, comme la BMW 327, le coupé Alfa 1750 Touring et une autre Talbot que je n’ai même pas eu le temps de descendre du plateau !». « Et parmi les DS cabriolets, il n’y avait pas une Ami 6 quasiment neuve ? – Elle est partie, elle n’avait que 26 000 km». Rien n’est perdu, nous l’avions essayée du temps où elle appartenait à Henri Fradet, du musée Citroën de Castellane. Il a dû en trouver une avec encore moins de kilomètres ! Par Hugues […]

Aucune image

Retromobile joue les stars

22 février 2007 0

Depuis quelques temps déjà, Retromobile cherche à séduire avec des thèmes qui marque le grand public. Jusqu’au 25 février les organisateur mises sur les « voitures de stars et de célébrités » Allumez les projecteurs, elles entrent en scène porte de Versailles, à Paris. Le plan complet et la liste des exposants dans notre edition du 22 février. LVA vous attend sur son stand B6 Article complet dans LVA n° 1258, disponible en kiosque jeudi 22 février.

Aucune image

10e Winter Drive

12 février 2007 0

La grande traversée du Vercors Le Winter Drive reste un rendez-vous apprécié des grands rouleurs. Le 19 janvier, le massif du Vercors avait un aspect printanier et les grands cols étaient ouverts aux 65 équipages inscrits. Tout comme pour le Monte-Carlo moderne, qui s’est déroulé la veille, le Winter Drive a eu lieu sous un climat étonnamment printanier. Les équipages ont pu se déplacer en toute quiétude sur des routes normalement inaccessibles en plein hiver. La neige était attendue. Mais elle ne tombera en quantité que… deux jours après le rallye ! «J’ai eu peur que le manque de neige ait une incidence sur l’ambiance», s’inquiétait Gérard Mourlot, imprimeur à la retraite et organisateur du Winter Drive. «Lorsque les routes sont sèches, il faut occuper les participants car l’itinéraire est préparé avec des moyennes très basses.» Article complet dans LVA n° 1257, disponible en kiosque jeudi 15 février.

Aucune image

Rallye Monte-Carlo Historique

5 février 2007 0

La magie blanche Les 315 concurrents du Monte-Carlo Historique ont été portés par la foule, du 25 au 31 janvier. Hugues CHAUSSIN Dans chaque ville, dans chaque village, des centaines de spectateurs sont venus perpétuer la magie de cette grande fête populaire. Il fait moins 10, voire moins 12 degrés dans les ruelles de Lalouvesc, balayées par la burle. Des températures, conjuguées aux récentes chutes de neige, à ne pas sortir son auto du garage, comme le préconisent les messages d’alerte ressassés par le “poste” depuis quelques jours. Pourtant, demain matin, ce village va accueillir les 315 concurrents du Monte-Carlo Historique, tous enthousiastes à l’idée d’affronter les conditions météo les plus hivernales. Ici, en Ardèche, on a assisté au retour du Monte-Carlo, une semaine auparavant, et à l’écrasante domination de Sébastien Lœb. Ce come back en terres ardéchoises s’est accompagné d’une ferveur peu commune, autant du côté du public que des associations et des collectivités locales, qui se sont mises en quatre pour accueillir avec la plus grande générosité la caravane. Quelques jours après, la version historique a droit à autant d’égards. “Bienvenue au rallye de Monte-Carlo Historique”, peut-on lire sur cette pancarte, fichée au milieu de la place du village, alors que, devant la mairie, trône une Opel Manta grimée en voiture de rallye. Les commerçants sont heureux, comme en témoignent les boutiques décorées en l’honneur des deux rallyes. André Delbruyère a rouvert le Relais du Monarque, un hôtel normalement fermé à cette saison. Il a même sorti du garage une de ses autos anciennes, une séduisante Chenard & Walcker Aigle 24 de 1936, tout en laissant deviner, derrière une porte entr’ouverte, le museau agressif d’une Triumph Stag. Et le maire, Bernard Besset, n’est pas le dernier à mettre la main à la pâte : «Tout le village est […]