Actuellement en kiosque

Un marché en pleine mutation

Les ventes aux enchères se sont multipliées ces dernières années, avec la dispersion de plusieurs collections, mais aussi avec l’apparition de nouveaux acteurs, qu’il s’agisse de maisons de ventes ou de négociants. Le marché est donc très actif, mais il n’en est pas moins disparate.

Cote 2017 : nouveaux modèles

Chaque année, de nouveaux modèles viennent s’ajouter à la cote de l’automobile de collection LVA. Mais quels sont les critères d’entrée ? Avoir 30 ans (+/-), présenter un intérêt (par exemple, les cabriolets, coupés, version sport ou grand standing passent plus vite à la cote), avoir fait l’objet d’une vente dans le courant de l'année. Une bonne centaine de modèles (114 précisément) ont été ajoutés à la cote LVA en 2016. En voici la liste.

Marques : priorités aux sportives

Sur le marché de la collection, ce ne sont pas les constructeurs généralistes qui remportent la palme, au contraire. Ni Ford, ni Chevrolet, ni Fiat ne figurent dans les dix premières marques représentées en volume de vente, malgré l’attrait des Mustang, Corvette ou Camaro.

De nouveaux acteurs

Sur la scène internationale, quelques maisons de ventes se disputent le haut du marché : RM Sotheby’s, Bonhams et Artcurial Motorcars. La maison française menée par l’inusable Hervé Poulain s’est distinguée cette année avec la plus haute adjudication (32 075 200 €) jamais prononcée sur une automobile...

La fin des avant-guerre ?

Le tableau ci-dessus montre la prééminence des modèles construits entre 1946 et 1979. C’est parmi eux que l’on trouve de nombreuses sportives emblématiques, comme les Ferrari 250 GT ou Daytona, les Aston Martin DB 5 ou DB 6, les Jaguar Type E...